Journal des Sciences

Accueil Conseil scientifique Comité de rédaction Partenaires Recommandations
Comité de lecture Abonnements Numéros déja parus Dernier numéro Contact

JDS


Année 2008 Volume 8 Numéro 4

 

BIOLOGIE

MATHEMATIQUES    

FLORE LIGNEUSE DU BAS-DELTA DE L’OUEME DANS LE SUD-BENIN

JACQUES BOCO ADJAKPA, LEONARD ELIE AKPO

Woody flora study of Bas delta Ouémé is realize with the help of phytoecological survey executed according to Braun Banquet’s method from one systematic sampling. The observations have been done in the plot (50 m x 50 m). The inventory woody flora is made up of 178 species divided in 144 genera and 45 families whose the most represented are Rubiaceae, Euphorbiaceae and Fabaceae. The specific richness varies from 15 species in swamp forest to 131 species in riparian forest.The Guinean species are the outstanding from (64%) biogeographical type in the area. The vary from 33 % in liable to savanna to 80% in swamp forest. The diversity index is from 1,21 to 2,25 bits with Piélou equality from 0,23 to 0,7/ha. The basal area of woody vegetales formation is stuated between (-13,3) m/ha. The differents formations studied are relatively deteriorates.

Keywords Woody flora, diversity, Low delta of Ouémé, wetlands, South-Benin.

L’étude de la flore ligneuse du Bas delta de l’Ouémé est réalisée à l’aide de relevés phytoécologiques effectués suivant la méthode de Braun-Blanquet à partir d’un échantillonnage systématique par transects. Les observations ont été faites dans les placettes de 50 m x 50 m. La flore  ligneuse inventoriée est constituée de 178 espèces reparties en 144 genres et 45 familles botaniques dont les plus représentées en espèces sont Rubiaceae, Euphorbiaceae et Fabaceae. La richesse floristique a varié de 15 espèces en forêt marécageuse à 131 espèces en forêt riveraine. Les espèces guinéennes sont les types biogéographiques dominants (64%) ; ils ont représenté 80% en forêt marécageuse 33% en savane inondable.  L’indice de diversité a été de 1,21 à 2,25 bits avec une régularité de 0,23 à 0,70. La densité la plus élevée a été de 160 arbres par hectare et une surface couvert de 13,03 m2/ha.

Mots clésInventaire, diversité spécifique, zone humide, Sud-Bénin. pdf

An investigation of the stable-Paretian Asymmetric Power GARCH model 
ABDOU KA DIONGUE

The purpose of this article is to introduce a new flexible process generalizing the symmetric power-stable GARCH model of Mittnik et al. (2002). We also investigate sufficient and necessary conditions for existence of stationary solutions. Finally, we propose a maximum likelihood procedure to deal with estimation parameter of the model.
Keywords: Alpha-stable, Asymmetric, Fat-tailed, Heteroscedasticity, Stationarity.

Le but de cet article est d’introduire un nouveau modèle qui est une généralisation du processus PGARCH -stable de Mittnik et al. (2002).
Nous étudions les conditions nécessaires et suffisantes d’existence de solutions stationnaires du modèle. Enfin, nous proposons une méthode
d’estimation des paramètres du modèle basée sur la technique de maximum de vraisemblance.

Mots clés : Lois stables, Asymétrique, Queues épaisses, Hétéroscédasticité, Stationnarité. pdf

PHYSIQUE 


Les manuels scolaires de physique de 1
ere S utilisés au Sénégal et le concept d’énergie potentielle
SALMONE FAYE

Analysis of how the 1°S textbooks used in Sénégal deal with introducing the concept of potential energy reveals very varied definition and teaching strategies depending on the authors. These can be attributed to different interpretation of the concept, more or less distant from that of today's physicists, and to different epistemological positions. Some of these approaches follow very closely the historical development of the concept, others favour an essentially mathematical introduction of it. None of these strategies can justify the presence of a constant in the formal expression of gravitational energy. All of them lead to deep contradictions or ambiguities that are as many obstacles to a building of the concept by the students.
Keywords: Textbooks, physics, potential energy, conceptualisation.

L’analyse des manuels de première S utilisés au Sénégal sur la partie consacrée à l’introduction du concept d’énergie potentielle fournit des définitions et des stratégies d’enseignement très différentes selon les auteurs. Ces différentes définitions correspondent à différentes interprétations du concept plus ou moins éloignées du sens que les physiciens lui donnent actuellement et à des positions épistémologiques différentes. Certaines de ces approches sont très proches du développement historique du concept, d’autres optent pour une introduction essentiellement mathématique. Aucune de ces stratégies ne permet de justifier la présence d’une constante dans l’expression formelle de l’énergie potentielle de pesanteur. Toutes conduisent à des contradictions ou des ambiguïtés internes qui sont autant d’obstacles à la construction du concept par les élèves dans l’élaboration d’une situation d’apprentissage efficace par les professeurs.
Mots clés : Manuel, physique, Energie potentielle, conceptualisationpdf

BULK AND SURFACE RECOMBINATION PARAMETERS MEASUREMENT OF SILICON SOLAR CELL UNDER CONSTANT WHITE BIAS LIGHT
F. I. BARRO, S. MBODJI, M. NDIAYE, A. S. MAIGA, G. SISSOKO 

The motivation of this work has been to develop a new concept of the junction and back surface recombination velocity SF and SB on a silicon solar cell under white bias illumination for minority carrier’s recombination measurement. The photocurrent density Jph is presented as a calibrated function, diffusion length dependent. It intercepts with the experimental short circuit current density JSC, at the minority carriers diffusion length L value. The photovoltage as a calibrated function of surface recombination velocity intercept the experimental open circuit voltage at the junction intrinsic recombination velocity.
Keywords: Silicon, solar cell, recombination velocity, diffusion length.

L'objectif de ce travail est de présenter un nouveau concept de vitesses de recombinaison à la jonction et en face arrière d'une  photopile au silicium sous éclairement multispectral constant pour déterminer les paramètres de recombinaison des porteurs minoritaires en excès. La densité de photocourant théorique est présentée comme une fonction de calibration dépendant de la longueur de diffusion; la densité de courant de court circuit expérimentale intercepte cette courbe de calibration  en un point correspondant à la longueur de diffusion effective. La phototension est présentée comme une fonction de calibration de la vitesse de recombinaison à la jonction et son intersection avec  la tension de circuit ouvert conduit à la vitesse de recombinaison intrinsèque des porteurs minoritaires à travers la jonction.
Mots clés : Silicium, photopile, vitesse de recombinaison, longueur de diffusionpdf